Busan

Busan, seconde ville de Corée du sud

Après une douzaine de jours à Séoul et tout autour, il est temps pour moi de partir visiter le sud-est de la Corée. Je n’ai pas pu partir plus tôt car j’avais besoin d’une adresse fixe pour récupérer des documents de France.

13792134921550

C’est en prenant le train que je me rends compte à quel point le pays est tout petit: le voyage de Séoul au nord-ouest à Busan, seconde ville du pays,stiuée au sud-est prend moins de 2h30 en train express! En arrivant à la gare j’ai une impression de déjà-vu: et pour cause, le trains à grande vitesse KTX proviennent de TGV Alstom produit en grande partie localement.

Busan

Arrivé à Busan, je pars en quête d’un logement pour les deux prochaines nuits. Je n’ai pas réussi à trouver d’hôtes avec Couchsurfing, je m’y suis pris un peu tard. Il faut dire que ce n’est pas non plus très développé dans ce pays comme au Japon d’ailleurs. Les logements sont souvent petits et les gens n’ont généralement pas l’habitude de s’inviter entre amis juste pour dîner, alors pour être héberger c’est encore plus compliqué. Après une bonne heure à vagabonder depuis la gare, je finis par trouver une auberge de jeunesse super agréable et bien située. On est déjà en hors saison ici, septembre viens juste de débuter et il n’y a pas foule. Tant mieux, j’aurais un dortoir pour moi tout seul.

Je n’ai peut-être pas réussi à trouver un hôte sur CS mais au moins du monde avec qui sortir. Jae-Hyun qui héberge déjà un couchsurfeur, fête son anniversaire le soir même et m’invite à sa fête. Il a seulement quelques années de plus que moi et travaille comme médecin à l’hôpital local. Il s’est mis à héberger du monde via couchsurfing depuis pas longtemps. Je retrouve une ambiance connue: descendre des bières devant un match de foot! La Corée joue ce soir là devant Haïti et n’a pas de mal à s’imposer, pour le plus grand bonheur de mes nouveaux potes de Busan. Le football est devenu un des sports les plus populaires avec le base-ball et le Taekwondo. On finira la soirée sur une note typiquement plus asiatique avec un karaoké. Difficile de croire que je suis entouré de médecins et de chirurgiens dans cette ambiance, heureusement personne n’est de garde le lendemain. Difficile de chanter du coréen quand on est déjà pas chanteur à la base, heureusement qu’il y a des chansons en anglais et les tubes de Psy.

Le marché aux poissons de Jagalchi

Le lendemain, je vadrouille en ville, entre les averses. Je visite le marché aux poissons de Jagalchi, très renommé dans la région. Busan est le plus grand port de Corée.

Busan Busan

En Corée, bien que ce soit rare, il est possible de manger un poulpe cru, cette pratique s’appele “Sannakji“comme dans le film Old Boy. Bon je n’ai pas osé. J’ai déjà testé de nombreux trucs bizarres ces derniers jours. D’ailleurs pour certains plats et soupes, je ne sais toujours pas ce qu’il y avait dedans. Mais manger un petit poulpe qui se débat, c’est au-dessus de mes forces. Voici une petite vidéo si vous êtes intéressés:

Je continue mon exploration à travers la ville.
Busan
Busan Busan

Les petites ruelles qui serpentent sur les collines m’amène à un parc avec une tour panoramique, parfait pour avoir un point de vue imprenable… sur une partie de la ville seulement. La ville s’est faite une place entres les reliefs montagneux et la mer sur des kilomètres. Des plages entourées de gratte-ciels, des quartiers résidentiels à flan de collines, des installations portuaires gigantesques pour commercer avec le Japon voisin et la Chine… partout où le relief était suffisamment plat, on a construit.

Busan

Busan

Busan

Busan

Je continue ma visite dans le reste du centre-ville où se situe mon auberge de jeunesse. Le lendemain matin, je partirais visiter la ville historique de Gyeongju.

Busan
Busan

4 Responses to “Busan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *