L’avenue des Stars à Hongkong

L’avenue des Stars sur Tsim Sha Tsui et Mongkok

avenue des stars

Le Dragon Hostel à Mongkok

Après deux jours de visite de la ville et de découvertes de la gastronomie locale avec ma guide cantonaise, j’abandonne mon auberge de jeunesse quelque peu onéreuse de l’île de Hongkong pour un petit hôtel dans Kowloon, du côté de Mongkok. Le « Dragon Hostel » (ça ne s’invente pas), est situé dans une de ces gigantesque barre d’immeuble que l’on retrouve un peu partout. Je partage une chambre minuscule avec trois autres voyageurs, deux australiens qui ont voyager de la Corée du Nord au centre de la Chine, en passant par le Tibet et une sud africaine qui revient d’un an à enseigner l’anglais en Chine.

L'immeuble de mon hôtel

L’immeuble de mon hôtel

Ils ont tous les trois en commmun le plaisir d’avoir quitter la Chine continentale. Sale, bruyante, compliquée, surpeuplée, polluée et arnaqueuse, voilà l’image qu’ils gardent de la Chine. Et dire que je vais y passer un mois dans deux jours. Voilà qui promet! En attendant, j’essaie de passer le temps dans ce placard qui sert de chambre avec une connexion internet on ne peut plus instable. Je suis malade au niveau du ventre, je ne sais pas si c’est une réaction aux délices culinaires des derniers jours ou si c’est mon corps qui essaie de s’habituer après deux mois de nourritures asiatiques.

avenue des stars

Je me retrouve à passer une partie de mon temps avec ma tablette, dans un couloir donnant sur la cour de ce bâtiment immense.

On sait sait s'amuser dans le pays

On sait sait s’amuser dans le pays

Dans Mongkok

Le soir, je retrouve Ka Lok, un Hongkongais que j’ai rencontré quelques jours plus tôt à l’auberge de surf du Rising Sun et à qui j’ai enseigné un peu de surf.

Dans les rues de Mongkok

Dans les rues de Mongkok

Le quartier de Mongkok est très animé, et mon nouveau guide agit comme un grand frère et m’emmène dans un de ses restos préférés.

Avec Ka Lok, dans un discret petit resto, servant le meilleur poulet à la Cantonaise et fréquenté par des stars, à ce qu'il paraît.

Avec Ka Lok, dans un discret petit resto, servant le meilleur poulet à la Cantonaise et fréquenté par des stars, à ce qu’il paraît.

Le paradis de l’électronique

Ensuite, avant de faire de la visite, Ka Lok me conseille et m’emmène dans un magasin d’électronique. L’objectif: que j’achète un téléphone bas de gamme pour remplacer mon vieux smartphone qui n’a pas supporter d’être oublier dans un scooter sous la pluie à Taïwan.
Hongkong est un paradis pour acheter de l’électronique. Il semble que la moitié des touristes soient là pour cette raison. Il y a des magasins partout, sur plusieurs étages, remplis de gadgets. Même si les prix peuvent être jusqu’à 30% moins cher qu’en France, il faut faire attention. D’abord parce qu’une fois vos achats déclarés, il faudra payé la TVA dessus. Ensuite, si vous êtes trop gourmand, vous risquer de vous retrouver avec des imitations extrêmement bien faites.
Me concernant, je ne cherchais qu’un téléphone à moins de 20€ tout simple, pour dépanner, aussi je trouve sans risque un article qui fait l’affaire parmis les milliers de stands.

avenue des stars

L’avenue des Stars

Avec Ka Lok, nous arrivons finalement à l’avenue des Stars, dans le quartier de Tsim Sha Tsui.

avenue des stars

avenue des stars

Inspirée de celle d’Hollywood, cette voie piétonne rend hommage aux stars du cinéma Hongkongais. Après avoir visionné une quantité gigantesque de films Hongkongais, je suis heureux de reconnaître bon nombre de noms célèbres qui ont laissés l’empreinte de leur mains ici. Bon, des fois ne connaissant que les noms anglais des acteurs, actrices, il faut un peit temps et l’aide de mon guide pour savoir qui à laissé sa marque.

avenue des stars

avenue des stars

avenue des stars

avenue des stars

Résultat, j’ai des mains trop petites pour les paluches de Jackie Chan, trop longues pour le réalisateur Wong Kar-Wai mais qui collent parfaitement pour Jet Li. Yeah!

avenue des stars

La statue de Bruce Lee, l’un des symboles de la ville et aussi un de ces petits rêves de gosse qui se réalise.

avenue des stars

avenue des stars

avenue des stars

Dernier soir a Hongkong

Pour mon dernier soir à Hongkong, je retrouve Maxime, avec qui j’avais travaillé un été à la sécurité sociale, là où travaillent nos mamans respectives. Cela me fait du bien de retrouver quelqu’un qui parle ma langue natale, ça faisait un moment. Maxime travaille depuis quelques années à Hongkong, dans le secteur de la finance. Il m’a fait découvrir un des meilleurs restaurants de l’île. La spécialité du lieu: les Dim-Sung, des bouchées vapeurs fourrées avec de la viande, de la farce, des légumes et plein d’autres choses. J’avais déjà eu l’occasion d’en goûter depuis Taïwan. Mais celles que j’ai testé ce soir là sont les meilleures que j’ai mangée. Bon malheureusement pour les photos, je n’en ai pas pris beaucoup et n’ayant qu’une photo d’un Maxime fatigué par une semaine de travail, tandis que de mon côté je n’avais pas l’air mieux avec quelques petit soucis de santé, j’ai préféré vous mettre en photo uniquement le contenu de nos assiettes: Bon appétit!

Un de mes meilleurs dîners: Bouchées vapeurs fourrées aux truffes, un régal!

Un de mes meilleurs dîners: Bouchées vapeurs fourrées aux truffes, un régal!

Le lendemain, je quitte très tôt mon hôtel placard, oubliant dans la foulée mon nouveau téléphone si récemment acquis. Depuis la gare centrale de Hongkong et, après avoir passer des contrôles de sécurité aussi stricts que dans un aéroport, j’embarque à bord de mon train en me mêlant à la foule d’hommes d’affaires. Direction la Chine continentale!

Direction la Chine!

Direction la Chine!

6 Responses to “L’avenue des Stars à Hongkong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *