Le Parc National de Potatso

13898431943000

Le parc national de Potatso, l’une des merveilles du Yunnan

À Shangri-la, je retrouve les Taïwanais que j’avais rencontré le jour précédent dans le bus. Ils me proposent de se joindre à eux pour visiter le parc national de Potatso, premier parc national de Chine. Le parc est situé sur le haut plateau tibétain de Shangri-la dans la province du Yunnan entre 3200 et 4159 mètres d’altitude.
Potatso signifie « lac » en tibétain. Le parc en abrite deux principaux: le lac Bita et le lac Shudu. Les deux lacs sont entourés par des paysages forestiers, de la steppe et de collines encadrées par les hautes montagnes et sommets du Yunnan.Les élevages de yack sont autorisés à y pâturer. Nous somme fin octobre, la température est chaude pour 3500 mètres d’altitude car nous sommes non loin des tropiques, mais comparé au reste de mon voyage notamment à Taïwan, le temps est frisquet. Heureusement le soleil est là. Les forêts se sont parées des couleurs dorées de l’automne. Un vrai paysage à cartes postales. Moi qui était en avance pour les forêts de Corée du sud et du Japon, me voici au bon moment.

Dans le parc

Le ticket coûte plus d’une vingtaine d’euros, une sacrée somme par ici. Et contrairement à ce que je pouvait m’attendre, cela n’a rien d’un parc national à la française. Afin de protéger la faune et la flore aux maximum, on voyage en bus dans le parc. Seuls quelques endroits sont autorisés à la marche à pied. Des chemins fait de planches de bois et des panneaux sont posés pour inciter les visiteurs à ne pas s’éloigner, préserver les lieux et certainement faciliter la gestion des lieux. La journée est donc alternée entre trajets en bus et randonnées. Parfois, on peut prendre un vrai chemin de terre traversant des forêts. Nous nous sommes perdus très rapidement. Ici c’est tout ou rien. Super balisé ou labyrinthique. Au bord des lacs, des écharpes bouddhiques et autres drapeaux tibétains sont accrochés aux arbres. Ils flottent au vent, protégeant les visiteurs de ces lieux enchanteurs des mauvais esprits.
On aura fait environ dix kilomètres de marche pour une cinquantaine en bus. Le parc est en effet très vaste. J’aurais préféré une grande randonnée. L’avantage du bus est que l’on a pu voir différents lieux très éloignés les uns des autres en peu de temps. Le parc est très propre et bien entretenu. Cela ressemble à une exception après tout ce que j’ai vu depuis mon arrivée en Chine. Sur la fin de la visite, nous passons au milieu des troupeaux de yacks. Mieux vaut garder ses distances. Un photographe amateur imprudent s’est fait coursé devant nous par un yack. Heureusement pour lui, plus de peur que de mal!

  • Le site officiel du parc (en anglais ou chinois uniquement)
  • Voici les photos de cette journée au parc national de Potatso:

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    13898435119281

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    Le parc national de Potatso

    13898433250665

    13898433327306

    13898433409047

    13898433602889

    13898433825131

    13898435185952

    13898433888502

    13898433951173

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *