Les Gorges du Saut du Tigre – 3

Indications à la chinoise, ou vous trouvez par chance, ou quelqu'un se proposera de vous guider moyennant finances

Indications à la chinoise, ou vous trouvez par chance, ou quelqu’un se proposera de vous guider moyennant finances

D’abord, pourquoi cela s’appelle les Gorges du Saut du Tigre?

La légende dit qu’un jour, un chasseur pista dans les gorges un magnifique tigre. Après une longue poursuite, le chasseur accula le fauve contre la rive et les flots tumultueux. Il épaula son arme et se prépara à tirer. Le tigre courut jusqu’à un rocher qui surplombait la rivière et sauta de l’autre côté. Depuis ce jour, les gorges portent ce nom.

Dernier jour

Pour mon troisième et dernier jour dans les gorges, je pars voir le rocher d’où le tigre aurait sauter. Le refuge où je me suis reposer hier est situé non loin du lieu, 500m plus hauts que la rivière. Mon orteil fait toujours le double de volume et je vais devoir y aller en boitant.
Comme d’habitude, ce n’est pas facile de trouver l’un des chemins qui mènent au bord de la rivière. Par chance, j’ai trouvé des informations qui me permettent d’éviter de payer pour emprunter certains chemins. Oui car en Chine, chacun essaie de privatiser son bout de chemin et de faire payer le passage et il y a rarement d’indications et de marquages.

13911750616341

Comme au début des Gorges, on peut louer des mules et des ânes pour se faire porter son sac. Tout est bon pour se faire quelques pièces.

13911750688502

Une série d’échelles ont été aménagées pour descendre jusqu’au rocher. Pour la dernière qui est aussi la plus grande, un nouveau chemin a été aménagé. Je préfère l’échelle, qui est beaucoup plus agréable pour mon pied.

13911750769143

13911750937095

La dernière et grande échelle à passer. Un chemin a été aménagé récemment pour l'éviter mais avec ma blessure, je trouve plus confortable de passer par l'échelle

La dernière et grande échelle à passer. Un chemin a été aménagé récemment pour l’éviter mais avec ma blessure, je trouve plus confortable de passer par l’échelle

13911751216578

13911751097557

Des bambous, dernière étape avant la rive

Des bambous, dernière étape avant la rive

Ça en jette, non?

Ça en jette, non?

Arrivé près du bord, il y a plusieurs rochers aménagés pour prendre des photos. L’entrée est payante bien sûr. Personne ne sait lequel est le vrai rocher du Tigre. Je décide d’escalader les rochers alentours et de le trouver mon rocher du saut du Tigre. Quelques photos, une petite sieste et je continue ma route. Malgré mon pied, je me sens quand même d’attaque pour faire un détour avant de revenir au refuge. Le chemin surplombe les gorges avant de remonter vers la route.

13911754504922

Il est possible de payer pour accéder à ce rocher, comme un autre en amont. Tous prétendent être celui d'où le tigre a sauté

Il est possible de payer pour accéder à ce rocher, comme un autre en amont. Tous prétendent être celui d’où le tigre a sauté

13911751550952

Plutôt que payer, un peu de grimpette et je me trouve mon rocher du saut du Tigre

Enfin peinard sur un rocher

13911751876336

13911751700744

13911751975947

13911752176189

Deux heures après avoir quitter la rive, je finis par atteindre la route. Je pensais que ce détour durerait une demi-heure. Désormais je boîte vraiment beaucoup et je traîne de la patte pour faire les derniers kilomètres vers le refuge. Enfin arriver, je me déchausse et enfourne un bon déjeuner. Après une sieste, l’heure de prendre l’unique bus de la journée arrive.

Retour à la civilisation

Retour à la civilisation

La route est défoncée par endroit et la conduite du chauffeur inspire peu confiance dans ces endroits escarpés. Heureusement, Sarah, ma voisine de bus est d’humeur à papoter une voyageuse agec qui papoter. Une chinoise qui voyage avec son sac à dos, ce n’est pas banal, même en Chine. Après deux heures de route, me voici revenu à Lijiang.

Vue depuis le bus, les bords défoncés de la route n'inspire pas confiance

Vue depuis le bus, les bords défoncés de la route n’inspire pas confiance

Sarah me guide et nous trouvons un bon endroit pour ripailler après cette longue journée.

13912499170813

Légumes, patates et riz

Légumes, patates et riz

Un peu de tout mijote là dedans, je ne sais plus ce que c'est mais c'était tres bon

Un peu de tout mijote là dedans, je ne sais plus ce que c’est mais c’était tres bon

Je me rends ensuite à l auberge de jeunesse que j’avais réservée, près du lac à la limite de la vieille ville. Comme je ne peux plus marcher, c’est un taxi qui m’y dépose, après s’être perdu un paquet de fois et tenter de me faire payer son incompétence. Une bonne nuit de sommeil s’enchaîne avec un début de journée très reposant à blogger sur un canapé avec vue sur le lac.

13912499362116

13912499234214

13912499296845

Une semaine avant, j’avais prévu de prendre aujourd’hui un bus de nuit, suivi d’un autre bus, un taxi puis un train pour atteindre Chengdu ma prochaine destination. Chengdu est la capitale de la province du Sichuan. Située au nord du Yunnan et à l’est du Tibet, la province est tristement célèbre pour des meurtriers qui avaient lieu il y a quelques années et beaucoup plus joyeusement célèbre pour ses pandas, sa fondue et ses filles qui seraient les plus belles du pays.
J’ai finalement découvert un vol qui pour quelques euros de plus, allait de Lijiang à Chengdu en une heure, m’épargnant plus d’un jour et demi de voyage terrestre à travers les montagnes.

Ainsi, l’après midi, je marche un peu, récupère un petit bus qui m’emmène à une gare routière avant d’arriver à l’aéroport de Lijiang. Au revoir les montagnes du Yunnan et sa partie tibétaine. Bonjour les Pandas!

L'avion qui doit m'emmener au pays des pandas

L’avion qui doit m’emmener au pays des pandas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *